Axe de travail 2:
Action et mise en œuvre

Faciliter une intervention et une mise en œuvre efficaces de solutions de haute qualité en matière de financement et d'assurance des risques climatiques et de catastrophes dans les pays pauvres et vulnérables.

Banque allemande de développement (KfW) &
InsuResilience Solutions Fund (ISF)

Mise au point sur les partenaires opérationnels de l’Alliance des programmes –
InsuResilience Solutions Fund : combler l’écart de protection

Par la Banque allemande de développement & le InsuResilience Solutions Fund

Le InsuResilience Solutions Fund (ISF) soutient le développement de produits d’assurance innovants contre les risques climatiques déployés dans des pays en développement et émergents afin d’atténuer les effets du changement climatique. L’ISF est fondé par la Banque allemande de développement (KfW), pour le compte du gouvernement allemand. La Frankfurt School of Finance & Management est chargée de la mise en œuvre du programme. L’objectif de l’ISF est de renforcer la résilience des populations pauvres et vulnérables lorsqu’elles sont confrontées à des évènements climatiques extrêmes, tels que des inondations, des tempêtes, des sécheresses ou des vagues de froid.

2020 a été la deuxième année de fonctionnement de l’ISF et ses activités battent aujourd’hui leur plein. L’objectif est de combler l’écart de protection et l’ISF veut y parvenir en mettant l’accent sur les solutions destinées aux individus excessivement exposés aux risques climatiques et n’ayant pas accès à l’assurance contre les risques climatiques. L’ISF suit donc une approche par la chaîne de valorisation couvrant toutes les étapes du développement des produits d’assurance, de l’analyse de risque au lancement du produit, en passant par le développement du concept.

L’ISF soutient actuellement des partenaires locaux dans trois pays au niveau municipal, régional et national. Ce travail comprend l’analyse des risques climatiques et l’évaluation des mesures d’adaptation économiquement avantageuses, dont le transfert de risques à travers l’assurance. Les résultats de ces études fournissent aux décideurs politiques les informations nécessaires pour comparer et hiérarchiser les mesures à partir d’analyses coûts-bénéfices. Ces résultats contribuent directement à la Vision 2025 du Partenariat mondial InsuResilience consistant à améliorer l’accès aux données et à la modélisation, ainsi qu’à améliorer leur compréhension, au sein des pays et des communautés vulnérables.

L’ISF finance des études de faisabilité et fournit des services de conseil afin de créer une plateforme permettant de développer des approches d’assurance nouvelles et concrètes contre les catastrophes climatiques et naturelles. Sept études ou mandats de conseil pour le développement de concepts ont déjà été effectués et trois autres sont en cours. Depuis sa mise en place en 2019, l’ISF a déjà lancé quatre appels à propositions qui ont suscité un intérêt international de la part du secteur privé et du secteur public, ainsi que de la société civile. À la fin de l’année 2020, le fonds avait reçu près de 120 candidatures de cofinancement de développement de produit pour des solutions d’assurance innovantes contre les risques climatiques. L’ISF s’efforce de répondre aux besoins et aux exigences des populations pauvres et vulnérables. Le soutien de l’ISF nécessite donc systématiquement un partenariat commun entre la partie « demande » (les entités ou personnes intéressées et ayant besoin d’une couverture d’assurance contre les risques climatiques) et la partie « offre » (les entreprises et les fournisseurs de produits d’assurance, les services et le capital-risque nécessaire).

Huit accords de subvention destinés à l’aide au développement de produits ont déjà été signés. Les bénéfices devraient atteindre plus de huit millions de bénéficiaires d’ici 2025. Ces accords soutiennent des macro-solutions au Pérou et en Macédoine du Nord et des méso/micro-approches en Afrique du Sud, en Serbie, en Colombie, au Bangladesh, au Ghana et en Tanzanie. Des solutions technologiques, comme l’utilisation de l’intelligence artificielle dans l’évaluation des risques pour des écoles au Pérou, a permis d’augmenter la rentabilité.

Le programme contribue à développer davantage les marchés d’assurance privés. 16 représentants de fournisseurs d’assurances locaux ou d’entreprises actives dans le secteur sont impliqués dans les partenariats de projets de l’ISF qui ont été fondés jusqu’à présent. L’ISF contribue activement à remplir les objectifs de la Vision 2025 à travers ses activités.

Le concept de l’ISF est fortement axé sur les partenariats et il répond aux besoins actuels et à l’aide nécessaire pour mieux protéger les individus touchés par les catastrophes climatiques et naturelles. C’est pourquoi l’ISF représente également un vecteur de mise en œuvre important pour l’Accord tripartite. Une unité de coordination de projet (UCP) a été établie à la Frankfurt School of Finance & Management en 2020, afin de faciliter le processus de développement de concepts favorisant les solutions de transfert de risques pour les entités souveraines, sous-souveraines et d’autres entités du secteur public. Un des autres objectifs était de soutenir les partenariats de projets en soumettant des propositions de cofinancement à l’ISF.

Partager sur twitter
Partager sur email